À la Une
mairie cercottes ville cercottes ecole cercottes cercottes loiret eglise cercottes

MERCREDI 8 MAI

Célébration de l'armistice 1945 : Rendez-vous à 9h45 devant la mairie pour le défilé jusqu'au monument aux Morts.

Il blesse un gendarme en fuyant un contrôle à Cercottes

https://www.larep.fr/orleans-45000/faits-divers/il-blesse-un-gendarme-en-fuyant-un-controle-a-cercottes_13543044/#refresh

Un homme avait pris la fuite le 14 mars, suite à un refus d’obtempérer devant les gendarmes. Il a été interpellé mardi 16 avril et a écopé de trois mois de prison. À ajouter à six mois pour une condamnation précédente.

Le 14 mars dernier, à 16h30 sur la RD2020 à Cercottes, les gendarmes du peloton autoroute d’Orléans décident de contrôler un conducteur dont le comportement paraît suspect et qui circule au volant d’un véhicule en mauvais état. Refusant d’obtempérer, l’homme franchit la ligne continue, coupe la 2×2 voies et emprunte une route perpendiculaire. Les militaires parviennent à faire demi-tour en sécurité et reviennent sur l’individu.

Ce dernier accélère, prenant des risques inconsidérés. Dans sa course, il mord l’accotement, perd le contrôle de sa voiture, obligeant les gendarmes à freiner brusquement pour ne pas le percuter. Se faisant, le véhicule de la gendarmerie percute une clôture en béton. Le militaire qui conduit est légèrement blessé.

Profitant de l’accident, le contrevenant parvient à prendre la fuite. Son véhicule est rapidement retrouvé quelques kilomètres plus loin, entièrement calciné.

Il reconnaît les faits

Après des constatations et des investigations minutieuses, les enquêteurs parviennent à identifier puis à localiser l’auteur des faits. Avec le renfort du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) « Sabre » d’Orléans, il est interpellé lundi 15 avril à 6 heures au domicile de sa mère. Au cours de sa garde à vue, il reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Non titulaire du permis de conduire et roulant sans assurance, il était également recherché pour une peine de prison.

L’homme a été condamné à trois mois de prison ferme pour les faits du 14 mars et six mois de prison ferme en exécution de la peine pour laquelle il était recherché, avec mandat de dépôt. Il écope également d’une amende de 150 euros ainsi que d’une interdiction de solliciter un permis de conduire.