À la Une
mairie cercottes ville cercottes ecole cercottes cercottes loiret eglise cercottes

Exclusif Les premiers essais grandeur nature du SpaceTrain pourraient être réalisés en 2020 sur la ligne de l’aérotrain

http://https://www.larep.fr/cercottes/insolite/science/2019/02/20/les-premiers-essais-grandeur-nature-du-spacetrain-pourraient-etre-realises-en-2020-sur-la-ligne-de-l-aerotrain_13501828.html

Les porteurs du projet SpaceTrain ont rencontré le préfet du Loiret ce mercredi 20 février. Une entrevue qu'ils jugent "positive". Pour autant, des obstacles devront être surmontés avant que les premiers essais grandeur nature du futur aérotrain soient réalisés, l'an prochain, si tout va bien. Explications.

Il a rencontré le préfet, Jean-Marc Falcone, mercredi après-midi et a jugé l’entrevue « positive ». Émeuric Gleizes, directeur de la start-up SpaceTrain, estime avoir été encouragé par le représentant de l’État à poursuivre le cheminement administratif du projet, en vue de l'utilisation du rail de béton longeant la RD2020, afin de réaliser les essais grandeur nature du nouvel aérotrain.
Pour autant, plusieurs obstacles devront encore être surmontés avant de voir le SpaceTrain évoluer sur coussins d’air entre Saran et Cercottes. Il conviendra d’abord de déterminer la forme juridique (bail, location ou cession) qu’empruntera l’utilisation de cette ligne. En outre, la start-up devra monter un dossier complet concernant la réhabilitation du rail, son financement et les partenaires associés à cette rénovation.

Sur ce point, la préfecture du Loiret, par la voix de Taline Aprikian, directrice de cabinet du préfet, confirme que Jean-Marc Falcone a effectivement "reçu les porteurs du projet, avec plusieurs représentants des services de l'Etat, et leur a expliqué quelle procédure il fallait suivre pour monter le projet".

Concrètement, "quand le dossier de demande d'autorisations sera établi, il sera instruit par les services de l'Etat et c'est à ce moment-là, seulement, que le préfet sera amené à prendre une décision", précise Taline Aprikian.

Les riverains seront consultés

Par ailleurs, un appel à projet européen sera obligatoirement lancé, afin de permettre à d’autres projets de candidater pour l’utilisation de cette ligne.
Enfin, si le projet SpaceTrain est retenu, une consultation publique sera organisée avec les riverains. « Le monorail passe à proximité de quatre maisons et même d’une école primaire », reconnaît Thomas Bernin, chargé de communication au sein de SpaceTrain.
« Il n’est évidemment pas question que les essais soient synonymes de nuisances, ainsi que le redoute le maire de Cercottes », ajoute Thomas Bernin. « La navette ne fonctionnera ni la nuit, ni les week-ends et jamais à 720 km/hUne portion de rail de 6 km en plein champ a été repérée. Une telle distance peut suffire pour effectuer nos essais », précise-t-il encore.
Si tout va bien, cette consultation pourrait avoir lieu à la fin de cette année. Les premiers essais, grandeur nature, pourraient alors être lancés en 2020.

Philippe Renaud