On en parle

L’école a été intégralement désinfectée

https://www.larep.fr/cercottes-45520/actualites/lecole-a-ete-integralement-desinfectee_13787365/

L’école a été intégralement désinfectée

Publié le 12/05/2020

L’école a été intégralement désinfectée

Avec des produits écologiques, issus du végétal. © Droits réservé.

Jeudi, de drôles d'hommes blancs ont investi l'école de Cercottes. Un geste solidaire de Vincent Fourage, directeur général de l'entreprise Avipur, qui a souhaité rassurer parents et écoliers en désinfectant l'établissement.

Même si, pour le moment, la décision de rouvrir l'école est repoussée à début juin, le maire Martial Savouré-Lejeune veut prendre toutes les mesures nécessaires pour sécuriser les habitants.

Une action préventive pour rassurer

Ainsi, l'ensemble des surfaces des neuf classes, des sanitaires et du restaurant scolaire ont reçu un traitement virucide par pulvérisation. Mais, l'établissement étant fermé depuis plusieurs semaines, Vincent Fourage précise qu'il y a très peu de risque qu'il soit présent.

L'entreprise utilise un applicateur hygiéniste via des employés certifiés pour manipuler des produits chimiques et virucides, sans rinçage. Après traitement, le bâtiment est interdit d'accès pendant quatre heures, le temps que le produit fasse effet, après quoi tout est désinfecté à 1,30 mètre du sol : murs, tables, poignets, sanitaires, chaises, claviers d'ordinateurs… Il s'agit de produits écologiques et issus du végétal, non agressifs pour l'électronique et sans risque pour les personnes.

Pour le directeur de l'entreprise, cette action est préventive. Il pense que, demain, les entreprises, les écoles, les bâtiments publics… et même les particuliers pourraient avoir une autre réflexion sur la désinfection.

 

Manu et Séverine livrent à domicile

https://www.larep.fr/cercottes-45520/actualites/manu-et-severine-livrent-a-domicile_13771915/

Manu et Séverine livrent à domicile

Publié le 31/03/2020

Manu et Séverine livrent à domicile

Un montant de 30 euros minimum. © Droits réservés

près l'épisode des gilets jaunes, c'est la pandémie du coronavirus qui met en difficulté Séverine et Manu, les propriétaires du bar-restaurant le Cercottois et de l'épicerie Vival.

Pour sauver leur commerce, ils ont dû se réorganiser après la fermeture du bar-restaurant le 15 mars, à minuit.

Aujourd'hui, ils se mettent au service de la population confinée en proposant la livraison des produits vendus à l'épicerie (légumes, produits laitiers, conserves, surgelés, produits d'hygiène) à domicile, pour un montant minimum de 30 euros, du lundi au dimanche. Il est aussi demandé de passer commande vingt-quatre heures avant, de préférence. Le midi, possibilité de restauration à emporter avec sandwichs froids, burger, kebab et pizza.

En complément, ils proposent, du mardi soir au samedi soir, pizzas et burgers maison, à emporter ou à se faire livrer. Là, la livraison est offerte à partir de 30 euros. Les clients ont la possibilité de cumuler avec des courses de l'épicerie pour atteindre ce montant total.

Pratique. Livraison possible sur les communes de Cercottes, Chevilly, Artenay, Gidy, Huêtre, Boulay-les-Barres, Bricy et Sougy.
Commandes au 02.38.75.27.25 ou au 02.38.75.25.30.

À Cercottes, le maire sortant Martial Savouré-Lejeune réélu à 60%

https://www.larep.fr/cercottes-45520/actualites/a-cercottes-le-maire-sortant-martial-savoure-lejeune-reelu-a-60_13766014/

                                                   Municipales

À Cercottes, le maire sortant Martial Savouré-Lejeune réélu à 60%

À Cercottes, le maire sortant Martial Savouré-Lejeune réélu à 60%

Martial Savouré-Lejeune a été réélu au premier tour. © Saran REDACTION

 

Le maire sortant, Martial Savouré-Lejeune, n'a pas été débouté par son opposant, Alexandre Thibaudeau, et a été réélu dès le premier tour. 

Martial Savouré-Lejeune ('Bien vivre à Cercottes !") a été réélu, au premier tour, avec 60.35 % des voix contre 39.65% des voix pour son concurrent, Alexandre Thibaudeau ("Cercottes avec vous !"). Il repart ainsi pour un troisième mandat. 

Je suis heureux malgré une campagne de haine et de méchanceté. L'essentiel, c'est de gagner et de rester unis contre le coronavirus. Je vais aller fêter ma victoire avec mes amis, les vrais !

Dans le bureau principal installé dans la salle des associations, l'opposant Alexandre Thibaudeau avait le visage fermé. "La fin de campagne a été tendue et stressante", confit-il.

Je suis déçu mais l'opposition sera bien présente, avec trois sièges sur quinze.

Une fois les résultats officiels tombés, de nombreuses personnes l'ont applaudi, en soutien, et ont quitté la salle dans la colère.

Pendant plusieurs mois, le paysage politique cercottois a été le théâtre de vives oppositions. Pour cause, l'édile a été condamné, en décembre, pour escroquerie mais ce dernier ayant fait appel, il a pu suspendre les effets du jugement et se présenter aux municipales

 

Coronavirus oblige, le public a assisté, depuis l'extérieur, au dépouillement.

Le taux d'abstention a, quant à lui, battu des records à 57% contre 36% en 2014. Un chiffre qu'il faut, en partie, rattacher à l'épidémie de coronavirus. Durant toute la journée, les nombreuses consignes d'hygiène avaient été respectées.

Puis, à 18 heures, le président et les assesseurs, toujours dans le respect du principe de précaution, avaient décidé de n'accepter dans le salle que les candidats de deux listes. Le public était invité à rester à l'extérieur de la salle des associations. Certains curieux étaient quand même monté sur des chaises pour s'accouder aux fenêtres jusqu'à la tombée de la nuit et la fin du dépouillement. 

Résultats. 
Nombre d'inscrits : 1.027
Nombre de votants : 590
Votes blancs : 20
Exprimés : 570
Martial Savouré-Lejeune ("Bien vivre à Cercottes !") : 344 voix
Alexandre Thibaudeau ("Cercottes avec vous !") : 226 voix.